Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 20:50

L’office fédéral des statistiques allemand vient de publier ses estimations préliminaires du commerce extérieur en 2010. L’occasion de vérifier une nouvelle fois que les performances exceptionnelles du commerce extérieur outre-Rhin doivent beaucoup aux gentils partenaires européens de l’Allemagne, et bien peu aux pays émergents comme on voudrait nous le faire croire.


En 2010, les exportations allemandes ont atteint 959,497 Md€, soit un niveau tout proche du record de 2008 (985 Md€ selon le FMI), les importations 806,164 Md€ et le solde commercial +153,333 Md€. La machine à exporter est donc repartie à plein régime. Les exportations devraient représenter 46% du PIB, les importations 40,5% et le solde commercial 5,2% du PIB.


La France reste de loin le premier client pour les exportations allemandes (90,694 Md€), devant les Etats-Unis (65,57 Md€). Elle n’est en revanche que le troisième fournisseur de l’Allemagne (61,75 Md€ d’importations), derrière la Chine (76,52 Md€ d’importations) mais aussi les Pays-Bas (68,76 Md€). La France est donc, de loin, le premier contributeur à l’excédent commercial allemand (+28,943 Md€ en faveur de l’Allemagne), devant le Royaume-Uni et les Etats-Unis (+20 Md€ chacun).


Les années passent et la tendance ne se redresse absolument pas …


Regardons maintenant les principaux contributeurs à cet excédent commercial allemand en voie de prompt rétablissement.


Pays partenaires

Solde commercial (Md€)

Part dans l’excédent commercial total

Zone euro

+85,495

55,8%

Reste de l'UE

+36,833

24%

Reste de l'EEE et Suisse

-0,958

-0,6%

Total Europe

+121,370

79,2%

 

En 2010, l’Europe dans son ensemble représente 80% de l’excédent commercial allemand, dont 56% pour la seule zone euro (qui représente par ailleurs « seulement » 41% des exportations allemandes).


Le reste du monde se partage donc les 20% résiduels.


Les autres économies avancées non-européennes représentent 13% de l’excédent commercial allemand :

 

Pays partenaires

Solde commercial (Md€)

Part dans l’excédent commercial total

Etats-Unis

+20,507

13,4%

Canada

+2,255

1,5%

Australie

+5,633

3,7%

Nouvelle Zélande

+0,177

0,1%

Japon

-8,951

-5,8%

Total

+19,621

12,8%

 

Le reste des grands pays émergents du G20 contribuent négativement au solde commercial de l’Allemagne compte tenu du poids du déficit dégagé avec la Chine.

Pays partenaires

Solde commercial (Md€)

Part dans l’excédent commercial total

Chine

-22,892

-14,9%

Inde

+3,060

2,0%

Brésil

+0,995

0,6%

Indonésie

-1,612

-1,1%

Turquie

+6,284

4,1%

Russie

-5419

-3,5%

Afrique du sud

+2,311

1,5%

Mexique

+3,254

2,1%

Argentine

+0,631

0,4%

Corée

-0,843

-0,5%

Arabie

+5,132

3,3%

Grands émergents du G20

-9,099

-5,9%

 

Ces chiffres ne doivent jamais être oubliés dans le débat sur l’euro. L’Allemagne réalise l’essentiel de son excédent commercial, 85 Md€ sur 153 Md€,  vis-à-vis de ses partenaires de la zone euro.

 

Demander à ces pays d’imiter le modèle allemand (priorité à l’exportation, répression de la demande intérieure) dans le cadre du « Pacte pour l’euro Plus » adopté fin mars aurait donc pour conséquence à terme de réduire très substantiellement la croissance des exportations allemandes. Est-ce vraiment ce que souhaite l’Allemagne ?  

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog euro-crise
  • Le blog euro-crise
  • : Le blog Euro-crise propose un regard d'expert engagé sur la crise de l'euro dans le but de contribuer activement au débat public sur un sujet majeur pour l'avenir de la France et de l'Europe. Il est animé par une équipe pluridisciplinaire constituée d'acteurs d'horizons divers (banque, institutions publiques, enseignement).
  • Contact

Recherche

Liens